La police politique du président

« La DCRI est l’outil de renseignement le plus puissant que la France ait jamais connu, à des fins politiques… » (Christophe Labbé, co-auteur du livre « L’espion du président » avec Olivia Recasens et Didier Hassoux)

Une cellule presse spécialement chargée des basses besognes : « Ces 15 policiers sont chargés de toutes les opérations illicites. C’est-à-dire de pénétrer dans les appartements pour les sonoriser, ou dans les bureaux ; de récupérer pour aller les siphonner, ce qu’on appelle récupérer le contenu des ordinateurs de manière indolore… » (Christophe Labbé)

Au terme d’une enquête de plus d’un an, les auteurs du livre accusent la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) d’être « une machine de guerre au service de Nicolas Sarkozy ; de s’en servir pour espionner tous les gêneurs : le journal Médiapart, mais aussi Dominique Strauss-Kahn à l’époque où il caracole en tête des sondages, ou encore Richard Attias le mari de Cécilia ». (BFM TV)

Bernard Squarcini (« le squale ») va porter plainte contre les auteurs du livre pour diffamation.

Médiapart, « espionné par la DCRI selon le livre », devrait aussi porter plainte. (BFM TV)

« Le patron du contre-espionnage indique qu’il « n’accepte pas que (son) service soit attaqué au travers des responsabilités » qu’il exerce. Bernard Squarcini a pourtant été mis en examen en octobre 2011 pour « atteinte au secret des correspondances » dans l’affaire des fadettes du journal Le Monde. » (AgoraVox : Squarcini-Sarkozy, la République dévoyée)

DCRI : La Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) est le service de renseignements du ministère de l’Intérieur français, au sein de la Direction générale de la Police nationale, née de la fusion de la Direction de la surveillance du territoire (DST) et de la Direction centrale des Renseignements généraux (RG). Ce service est opérationnel depuis le 1er juillet 2008.
Selon le communiqué du ministère de l’Intérieur, « la DCRI se veut un “FBI à la française” en matière de renseignement ».

La fusion fut annoncée le 13 septembre 2007 par la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie. Les textes fondateurs de la DCRI ont été adoptés le 7 avril 2008, la fusion entre les RG et la DST étant effective le mardi 1er juillet 2008.
Bernard Squarcini, directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST) en 2008, est nommé à la tête de cette organisation. (…) (Source : Wikipédia)

Publicités

, , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :