Où va l’argent des radars ?

 Journaliste de la presse automobile, Jean-Luc Nobleaux expliquait en 2009 dans son ouvrage « Radars, le grand mensonge » (publié aux éditions Tatamis) comment la préoccupation de la sécurité routière avait subitement gagné la droite après 2002 et s’était cristallisée autour du déploiement du système des radars, grâce surtout à la détermination d’un certain Nicolas Sarkozy. Tout a été fait depuis pour tenter de légitimer ce système en mettant en place une propagande fondée sur des sophismes de bas étage, relayée par toute la presse généraliste et même l’opposition… et ce pour le plus grand bonheur de certaines entreprises « amies » du pouvoir. A l’heure où la décision du gouvernement de retirer les panneaux avertisseurs de radars ravive la polémique, la thèse de Nobleaux est plus que jamais d’actualité.

Article paru sur « LaProvence » :

Non, l’État ne s’enrichit pas sur le dos du contribuable. Encore moins sur celui du mauvais conducteur. Même si les amendes radars sont un véritable pactole. Un rapport remis cette semaine par le député UMP de la Drôme, Hervé Mariton, sur le produit des amendes radars, indique qu’il sera proche de 520 millions d’euros cette année, soit 20% de plus que prévu. Son rapport a été annexé à la loi de finances.

Qui touche quoi ?

L’argent des radars et des PV de tous ordres représente au total 1,398 milliard d’euros en France, ainsi que le révèle magazine Autoplus. Le plus gros de la masse d’argent récolté ira aux collectivités locales (660 millions). La manne – soit environ 50% – servira à améliorer les transports en commun, la circulation et la sécurité routières. Vient ensuite une enveloppe de 474 millions qui va servir au désendettement de l’État.

Un choix budgétaire contestable. Sans doute serait-elle plus utile à sauver des vies. 176 millions serviront ensuite au financement des radars – 65 millions au traitement des PV, 52 à la maintenance des dispositifs, 20 à la lutte contre le vandalisme, 18 au déploiement des nouveaux appareils. 37 millions seront affectés à la mise en place du PV électronique- terminal informatique embarqué. 35 millions iront au développement d’actions de prévention de la délinquance. Enfin, 16 millions seront consacrés au transfert des données de l’ancien fichier des permis vers le nouveau.

Les radars aux feux rouges

Si les radars rapportent, c’est aujourd’hui grâce aux radars feux rouges, encore souvent méconnus : 681 à ce jour sur le territoire français. 22 le sont dans les Bouches-du-Rhône, installés sur 17 carrefours -11 à Marseille, 2 au Rove, 1 à Venelles, 1 à Port-Saint-Louis-du-Rhône, 1 à Saint-Chamas, 2 à Miramas, 1 à Arles, 2 à Istres et 1 à Châteaurenard. À eux seuls, ils ont « flashé » 57 766 fois sur les huit premiers mois de l’année.

Les radars fixes

Depuis l’installation de premier radar automatique en 2003 à Saint-Antoine, la préfecture des Bouches-du-Rhône estime à 715 le nombre de vies épargnées (14000 en France). On compte 27 radars de vitesse dans les BDR, qui ont relevé, pour 2011, de janvier à août, 184 000 infractions.

Adieu l’info

À la suite d’une réunion du Comité interministériel de la sécurité routière du 11 mai, il a été décidé de supprimer l’information sur les radars fixes.

Le radar nouveau est arrivé

Selon nos informations, un nouveau système de radars pourrait voir le jour. Il est déjà en place en Belgique où il fait un malheur : il s’agit d’un radar qui, par un système de boucles au sol, permet de mesurer les distances de sécurité entre les véhicules et de sanctionner ceux qui ne les respectent pas. Aux Pays-Bas, c’est un autre système qui existe déjà. Il lit les plaques d’immatriculation des véhicules et vérifie par exemple si les poids lourds empruntent bien les itinéraires qui leur sont réservés.

source

Publicités

, ,

  1. #1 par rapatrie le octobre 4, 2012 - 6:31

    l’ état est il le protecteur du peuple ??

    ou une entreprise appatride ??

    le gouvernement se sert de tout et de tous ; forces de l’ordre (y compris ) pour nous rendre esclave ; dans le plus grand mensonge !

    oui = guerres dont le but est loin d’être la liberté des peuples …

    racket et foutage de tronche sur les routes et radars

    http://routedenimes.canalblog.com

    jean-jacques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :